Mes dernières chroniques



Mes dernières chroniques


mercredi 31 octobre 2012

Rêve d'amour - Laurence Tardieu

Quatrième de couverture : 

Alice Grangé, trente ans, n'a conservé que peu de souvenirs de sa mère, Blandine, qui a disparu quand elle avait cinq ans. Quand son père, avant de mourir, lui apprend qu'elle a aimé un autre homme, Alice se met à la recherche de cet amant. Elle le retrouve et découvre chez lui deux tableaux peints par sa mère. Sur ce portrait des amants, apparaît une femme lui ressemblant, et un paysage de mer. Alice cessera-t-elle enfin de rêver l'amour pour le vivre? Un roman doux comme une sonate.

Mon avis : 

Ce petit roman à été une très belle découverte ! Un roman plein d'émotions ! 
Le personnage principal d'Alice, est un personnage simple tout en étant complexe, on ressent son mal-être vis à vis de l'événement qui l'a fortement marqué durant son enfance, la mort de sa mère qui à l'époque ne lui à pas été clairement expliqué. Ce personnage à l'esprit très vif et ouvert m'a permis de me mettre à sa place très facilement, j'ai eu de la peine pour cette petite fille qui a attendus ça mère durant des jours sans comprendre que celle-ci était décédée. Sans parler de sa relation compliquée avec son père, une relation timide, distante et plutôt tendu qui pourtant derrière cette barrière qui au fil des ans à été instauré reste gorgé d'amour. J'ai ressenti ce refus des événements des deux côtés, je me suis représenté tout à fait l'ambiance qui pouvait régner depuis des années entre ces deux personnages. J'ai perçu l'amour qui les unissaient ainsi que la peine qui les séparaient paradoxalement. J'ai beaucoup aimé les questions que pouvait se poser Alice même si au bout d'un moment les questions deviennent souvent répétitives et peuvent être agaçantes elle correspondaient plutôt bien à l'état d'esprit général de l'oeuvre.
Je pense avoir bien compris les souffrances d'Alice ses doutes et son désir incommensurable de connaitre sa mère, de se rappeler d'elle. On comprend au fil des pages qu'Alice ne garde que de très rares souvenirs d'elle, souvenirs vagues, flou qu'elle ne peux même plus dissocier de la fiction.  
L'intrigue quant à elle n'est pas une intrigue très mouvante si je puis dire, mais l'émotion qu'on y retrouve donne un certain rythme à l'histoire,avec l'arriver notamment de l'amant de sa mère dans l'histoire qui va chambouler sa vie de manière presque radicale. 
Une très belle ouverture finale ou l'ont peut supposer qu'Alice reprendra sa vie, qu'elle vivra enfin en cessant d'être hanté par le fantôme de cette femme qui l'a mise au monde mais qui n'a pas réellement eu le temps de la voir vivre. J'ai beaucoup aimé le parallélisme fait par l'auteur avec le morceau rêve d'amour de Liszt qui colle tout à fait avec l'oeuvre selon moi, mais qui en plus m'a permis de bien comprendre l'étendus du refus de son père au souvenir de sa mère. 
Une très belle oeuvre ! Une écriture fluide et travaillé, magnifique et sereine. Un court roman que je recommande à tous les émotifs qui cherche à se poser les bonnes questions au travers d'une autre histoire que la leur. 

Ma note : 
15/20  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...